4 super-pouvoirs pour garder un carnet d’adresses à jour
Uncategorized

4 super-pouvoirs pour garder un carnet d’adresses à jour

Des contacts dans mon smartphone, j’en ai 723, au grand dam de Monsieur Dunbar qui affirme que le nombre de contacts avec lesquels un primate (j’en suis un comme vous) peut entretenir des relations suivies est de 150. Il est difficile de donner une moyenne qui ait du sens tant la variance est forte entre votre grand-mère et un commercial efficace. Toutefois, dès que l’on souhaite que ce carnet ait une certaine efficience, la question de son obsolescence se pose. Les gens changent de mails, d’adresses ou de mobile régulièrement. Alors que faire? Petit tour d’horizon des super-pouvoirs qui vous aideront à vaincre le gros méchant de la fin.

Hulk !

# Mettre à jour les contacts à la main et à la chaine, au moment où ils arrivent.

L’outil : ses gros doigts, sa souris et son clavier (et un GripMaster pour se muscler les doigts jusqu’à concurrencer Hulk)

Le gars qui fait ça, c’est celui qui scrute tous les mails qui passent, et dès que quelqu’un change de numéro, il ouvre son google contact, et il met à jour le changement de poste, le changement de société, il adore les SMS d’un numéro bizarre qui disent: « salut tout le monde, merci de noter mon nouveau numéro », et il a du mal à supporter que sa femme (bah, pour être barré comme ça, c’est forcément un homme) ait aussi un petit agenda papier qu’elle garde dans son sac en plus de son smartphone…

Les avantages : si on est suffisamment débile, c’est efficace et c’est gratuit

Les inconvénients : personne n’est suffisamment débile donc c’est jamais efficace, et puis il y a des gens qui changent de mail sans le dire, alors il y a des risques de suicides les jours où ça arrive.

Thor

# Utiliser une appli de business Card digitale

L’outil : il y en a vraiment beaucoup… on citera notamment CamCard ou un app française vraiment bien faite : SwapCard.

Le fonctionnement: vous créez votre carte de visite, vous l’échangez via l’app avec d’autres personnes, et tous ceux qui utilisent la même appli avec lesquels vous êtes en contact et qui mettent leurs infos à jour se propagent jusqu’à chez vous. Sympa à utiliser, ludique, assez adapté dans le cadre d’un événement par exemple si l’organisateur décide d’en faire l’outil d’échange de son événement.

Inconvénients: bah… en dehors des gens qui ont l’appli (et dans ce domaine, la concurrence est rude), rien n’est mis à jour, alors au long cours, difficile de compter dessus pour l’ensemble des contacts. 

Captain# Traiter son propre flot de bigdata (et notamment de mails)

L’outil : Evercontact

Le fonctionnement : Evercontact va scanner en continu vos emails pour en extraire les signatures, et détecter celles qui ont changé pour mettre à jour vos contacts. Leur algo est bigrement efficace, et il est réglé de manière à ce que les modifs qui sont apportées soient certaines, quitte à ne pas toutes les prendre (dédicace aux traiteurs de signaux : l’éternel dilemme PD/TFA). 

L’inconvénient : il faut accepter de donner à un tiers l’accès à une copie de l’ensemble de ses emails, ce qui peut en refroidir plus d’un quand on voit ce que Captain America et sa NSA chérie peuvent en faire… A noter que c’est payant. 

Ironman

# Partager des carnets d’adresses avec ses collaborateurs

L’outil: Dizzit (appli iOS et Android, gratuit)
Le fonctionnement : partager au sein d’une équipe (un couple, une famille, une association, une société ou une équipe d’une société) un carnet d’adresses. Chaque membre de l’équipe peut ajouter, supprimer et modifier des fiches contacts dans ce carnet partagé, et vu que ces fiches sont partagées et non « envoyées », quand l’une d’elle est mise à jour quelque part, elle se propage à l’ensemble de l’équipe. Si vous souhaitez ne donner accès à ce carnet partagé qu’en consultation à un stagiaire, vous pouvez. Il suffit d’aller modifier cela dans une page réservée aux permissions. Cette dimension collaborative rend l’outil très efficace, notamment grâce aux notifications que les utilisateurs peuvent envoyer pour avertir les autres qu’ils ont modifié ou ajouté des fiches.

Inconvénient : s’habituer à un nouveau concept, un peu comme Dropbox et Google Drive ont changé notre vision de « posséder des documents », avec Dizzit, les contacts ne se donnent plus…. Ils se prêtent..

Diplômé de l'Ecole Normale Supérieure, et titulaire d'un doctorat en Sciences de l'ingénieur, Thibaud Debaecker a commencé sa carrière comme Ingénieur dans le groupe Safran, avant de co-fonder Dizzit.co dont il est CEO. Il travaille aussi avec Perfluence comme Product Marketing Manager. Premier utilisateur du concept de NanoCRM en 2014, le croisement du Contact Management et du web 2.0, c'est ça son truc !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *